Diarrhée chez l’enfant : causes, symptômes et solutions naturelles

 

Ballonnements, constipation, nausées, vomissements : le trouble digestif se fait ressentir au niveau du système gastro-intestinal. Il peut être causé par une allergie, une intolérance alimentaire ou une bactérie.

Cette condition est fréquente chez l’enfant et fait souvent place à des épisodes de diarrhée. Ceux-ci sont temporaires (durée d’1 à 2 jours) ou chroniques. Ils mènent, dans certains cas, à un état de déshydratation.

 

La prescription de liquides spécifiques composés d’eau, de sucres et de sels assure le remplacement des fluides corporels perdus.

Les selles molles et liquides déséquilibrent, quant à elles, le transit du petit. Celui-ci doit recevoir une alimentation équilibrée permettant de réguler sa santé digestive. Des solutions naturelles, riches en nutriments, sont alors à privilégier.

Le zinc, la vitamine A et C ainsi que des probiotiques constituent vos alliés pour prévenir ces symptômes infantiles.

 

Quelles sont les causes de la diarrhée chez le jeune enfant ?

Un système immunitaire affaibli peut être à l’origine d’un tel état de santé. Les défenses n’arrivent pas à combattre l’arrivée d’une infection bactérienne ou virale qui engendre des maux de ventre.

Les causes de la diarrhée chez l’enfant ne se limitent pas uniquement à cette raison.
Une réaction à un antibiotique, une intoxication ou la présence de parasites dans la nourriture ou dans l’eau causent, aussi, des selles trop fréquentes et liquides.

La prise de médicaments, l’intolérance au lactose ou au gluten ainsi que l’apparition de dents constituent également des facteurs favorisant d’origine.

 

Diarrhée chez l’enfant : quels sont ses principaux symptômes ?

Ces signaux doivent vous alerter

Pleurs, température supérieure à 38 °C, crampes, douleurs abdominales et ventre gonflé : quelque chose ne va pas !

Un besoin urgent d’aller à selles et une perte considérable de fluides corporels confirment votre diagnostic : petit loulou a la diarrhée.

 

Que faire ?

En cas de diarrhée moyenne, continuez à allaiter bébé ou à lui donner du lait maternisé. Cela lui redonne des forces et assure son hydratation.
Pour les plus de 6 mois, évitez le lait et les jus : leur consommation envenime les symptômes !

 

Un enfant plus âgé doit absolument être régulièrement hydraté. Un bouillon de légumes sans assaisonnement, du jus de pomme, ou un soluté de réhydratation vendu en pharmacie représentent ce dont il a besoin.

En cas de diarrhée aiguë, contactez directement votre médecin.

 

Diarrhée enfant : quelles solutions naturelles pour réguler son transit digestif ?

Le zinc, en prévention

Favorise le maintien de la santé intestinale de l’enfant

Cet oligo-élément essentiel tout au long de notre vie présente des avantages pour la santé des plus jeunes. Il :

  • soutient la fonction immunitaire ;
  • assure une croissance saine ;
  • favorise la santé intestinale ;
  • permet le bon développement cognitif.

 

Quel que soit notre âge, nous avons besoin de niveaux de zinc adéquats afin de contribuer à une digestion optimale. Ainsi, il est prouvé qu’une carence en ce minéral peut entraîner des soucis d’intégrité intestinale. De même, si les nutriments ne sont pas correctement absorbés par la muqueuse des intestins, cela provoque un manquement en zinc.

En effet, l'apport de cet élément naturel augmente l'absorption des nutriments en produisant de l'acide gastrique, nécessaire à la décomposition des aliments.

 

La diarrhée chez l’enfant, un signal fréquent de carence en zinc

Le zinc ne peut pas être stocké dans l'organisme. Cependant, un taux suffisant est obtenu à partir de sources alimentaires riches : huîtres, bœuf, porc, noix de cajou et pois-chiche. Celles-ci présentent une teneur élevée en zinc facilement absorbable.

Malheureusement, ces aliments ne constituent pas, en général, le premier choix de repas pour les plus petits. C’est pourquoi les suppléments en zinc représentent une option efficace. Du moins jusqu'à ce que les enfants commencent à manger une variété d'aliments plus large.

 

La vitamine A, l’alliée de l’organisme

La livraison d’antioxydants assurée

Cette vitamine liposoluble, bien connue, fournit à l’enfant des antioxydants qui prennent soin de son petit corps. Ceux-ci empêchent le développement de maladies chroniques ou virales telles que la diarrhée ou le rotavirus.
L’élément essentiel est emmagasiné dans son foie et joue un rôle capital dans plusieurs fonctions corporelles :

  • la vision ;
  • la croissance des os ;
  • la production de cellules et tissus.

 

Grâce à l’apport en vitamine A, la flore de l’enfant se régule, car son système immunitaire est plus fort. Il la protège contre tout nouveau risque d’infection.

 

Fournir de la vitamine A à l’enfant via son régime alimentaire

On la retrouve via des éléments d’origine animale (rétinoïdes) et végétale (caroténoïdes). Ces deux formes assurent des besoins biologiques distincts. 

Les légumes colorés tels que les patates douces et les carottes sont appréciés par les tout jeunes. Ils présentent des concentrations élevées en vitamine A permettant de lutter contre l’apparition de diarrhées.
Idem au niveau des fruits : la pêche, l’abricot et le melon regorgent de cette substance organique favorisant la croissance et le développement.

 

La viande, le poisson, le beurre, le yaourt et le fromage (emmental, cheddar, mozzarella…) constituent également des sources alimentaires de rétinol. Les enfants peuvent y puiser leurs réserves au quotidien.

 

La vitamine C, primordiale contre les infections virales

L’acide ascorbique, un indispensable pour notre immunité

Ce nutriment soluble dans l'eau joue un rôle essentiel dans diverses fonctions physiques vitales du bébé et de l’enfant.

Son rôle, identique à celui d’un antioxydant, est de protéger les cellules des dommages causés par les radicaux libres. De plus, son apport tout au long du cycle de vie soutient l'immunité et limite les risques de maladies causées par des virus.

 

Fournir une alimentation riche en vitamine C à votre petit le renforce face aux phénomènes de diarrhées, fréquents chez les moins de 6 ans.

 

La vitamine C à consommer quotidiennement

Du fait qu’elle ne soit pas stockée par l'organisme, la substance doit être fournie chaque jour. Ceci est réalisable grâce à de nombreux aliments. Ainsi, la plupart des bébés de 6 mois satisfont leurs besoins quotidiens à partir d'une combinaison de fruits, de légumes et de lait maternel (ou maternisé).

 

Les agrumes présentent une teneur considérable en vitamines C, mais sont déconseillés chez les plus jeunes. Le kiwi, la papaye, le melon, la banane ou la goyave constituent une alternative efficace. Les pommes de terre, la courgette et le brocoli cuit sont, eux aussi, des choix judicieux après un épisode de diarrhée.



Les probiotiques, recommandés pendant et après la diarrhée

Des solutions naturelles et optimales pour la flore intestinale de l’enfant

Deux types de bactéries sont présents dans l’organisme : les bonnes et les mauvaises.

Les probiotiques constituent une combinaison de bactéries (ou de levures) bénéfiques vivantes qui aident à maintenir le corps en excellente santé. Ces microbes positifs combattent, notamment, les mauvaises bactéries lorsqu’elles sont trop nombreuses.

Ils logent généralement dans le gros intestin et empêchent les éléments nocifs de devenir incontrôlables et de nous rendre malade.

Un microbiote équilibré combiné au renforcement du système immunitaire de l’enfant vont contribuer à empêcher l’apparition de désagréables diarrhées.

 

PEDIAKID Probiotiques-10M a été élaboré à partir de ferments lactiques (Lactobacillus casei, Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus plantarum, Streptococcus thermophilus) rigoureusement sélectionnés pour rééquilibrer la flore intestinale. Sa formule à l'inuline de Chicorée participe à la croissance des bonnes bactéries de l'intestin. Afin de renforcer davantage l’immunité, PEDIAKID Probiotiques-10M est riche en Zinc. Présent sous forme de bisglycinate il bénéficie d’une biodisponibilité optimale.

Des probiotiques en cas de gastroentérite aigüe ou diarrhée associée aux antibiotiques

En complément d’une solution de réhydratation donnée à cet effet, PEDIAKID® Diaréa® a été spécialement élaboré à partir de 2 souches de ferments lactiques (Lactobacillus rhamnosus Rosell®-11 et Bifidobacterium animalis subsp lactis Lafti®B94) rigoureusement sélectionnées pour les besoins nutritionnels des nourrissons et jeunes enfants en cas de gastroentérite aigüe ou diarrhée associée aux antibiotiques. Un sachet apporte 10 milliards de ferments lactiques associés à des fibres prébiotiques d’acacia qui favorisent la croissance des bonnes bactéries de l’intestin permettant de restaurer le microbiote intestinal perturbé par l’invasion des germes responsables de la diarrhée. Les bonnes bactéries viennent remplacer celles qui nuisent au transit, permettant ainsi de diminuer considérablement la fréquence des selles.